Étude sur le St-Laurent : des propos inutilement alarmistes?
François Cardinal - La Presse - Soumis le 21 Février 2008
Écologistes et armateurs sont sur la même longueur d'onde: la plus récente étude canado-américaine sur le fleuve et les Grands Lacs est inutilement alarmiste et pessimiste.

L'Étude des Grands Lacs et de la Voie maritime du Saint-Laurent, dont a fait état La Presse hier, est en effet décriée par la Société de développement économique du Saint-Laurent (SODES), un organisme regroupant des compagnies maritimes, des ports, des villes et des organismes gouvernementaux.

«On n'est pas du tout d'accord avec le ton pessimiste de l'étude, a indiqué Marc Gagnon, directeur général. Les différentes interventions des dernières années ont contribué à améliorer la santé du fleuve.»

Les propos de la SODES font écho à ceux de Nature Québec, un organisme environnemental qui déplore également «l'approche négative employée pour décrire l'état de l'écosystème actuel».

Visions divergentes

Les sept ministères et organismes ayant rédigé l'étude, dont le U.S. Army Corps of Engineers et Environnement Canada, concluent que malgré l'octroi de ressources «considérables» ces dernières années, «il y a eu peu d'initiatives qui ont entraîné des changements sur le terrain».

On précise que la navigation est responsable de bien des maux passés et actuels dont est victime la voie maritime, que ce soit l'élimination des déchets de toutes sortes, les rejets pétroliers ou les manoeuvres malhabiles des navigateurs.

«C'est faux, car la situation du fleuve s'est définitivement améliorée, estime M. Gagnon. Du côté de la navigation commerciale, on est conscient des impacts de cette pratique. C'est pourquoi nous nous sommes donné des outils pour améliorer la situation.»

Le directeur de la SODES donne l'exemple de la réduction de la vitesse des navires aux abords des îles de Sorel, une décision devant réduire l'érosion des berges causée par les vagues. «Selon la garde côtière, les limites sont respectées à près de 90%. Et selon les biologistes, l'érosion a diminué depuis leur instauration.»

Cela dit, la SODES rejette la théorie de Nature Québec, qui prétend que le tableau est volontairement assombri afin de justifier de nouvelles interventions, soit l'élargissement du fleuve Saint-Laurent dans le but d'accroître la circulation des navires.

À ce propos d'ailleurs, Transports Canada a précisé hier en entrevue que l'étude ne portait pas sur une éventuelle expansion de la voie maritime, ce que reconnaît Nature Québec. Y a-t-il en dehors de l'étude une volonté d'élargir ou de creuser la voie maritime? «Je n'ai pas d'information sur les plans futurs. Il est prématuré de parler de ça», a répondu Patrick Charette, porte-parole de Transports Canada.

Source: http://www.cyberpresse.ca/article/20080221/CPENVIRONNEMENT/802210857/6108/CPENVIRONNEMENT
Soumis par: Stéphane
Catégorie: Milieu, Environnement
Lectures: 1627




Lien vers cette nouvelle: http://nouvelles.kayakdemer.net/?fct=vn&no=29

M'abonner aux nouvelles via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?

Qu'est-ce que le RSS

Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il est une variante du langage de programmation XML et permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu, dans votre agrégateur, tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.

Comment utiliser le RSS?

Le format RSS ne peut être interprété que par un agrégateur de contenu (rss aggregator, news reader ou news feeder). Il s'agit d'un logiciel que vous installez sur votre ordinateur et qui recueille automatiquement les dernieres nouvelles du monde du Kayak de Mer en format RSS.

À la suite d'une requête du logiciel sur l'internet, les nouvelles se retrouveront localement sur votre ordinateur. Il existe également bon nombre d'agrégateurs web qui vous offrent une gestion virtuelle à l'intérieur d'un compte utilisateur. Plusieurs agrégateurs sont offerts gratuitement sur l'internet, vous n'avez qu'à inscrire « rss aggregator », « news reader » ou « news feeder » dans votre moteur de recherche favori pour trouver l'agrégateur qui vous convient. Voici quelques exemples d'agrégateurs. Comme le résultat varie en fonction du système d'exploitation utilisé, renseignez-vous avant de choisir un lecteur.

Quel agrégateur puis-je utiliser?

Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter Wikipédia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Agrégateur.

Comment obtenir les fils RSS des Nouvelles du Kayak de Mer dans le Nouveau Monde?

Vous devez tout d'abord installer un agrégateur sur votre ordinateur ou créer un compte à l'intérieur d'un agrégateur web. Pour recevoir le fil du blogue de KMNM, cliquez sur l'icône pour vous inscrire au fil en utilisant votre navigateur, iGoogle, MyYahoo ou Netvibes ou, pour utiliser un autre service de lecture de feed RSS, cliquez sur le lien ci-dessous avec le bouton droit de vous souris, sélectionnez « Copier » dans le menu et ensuite collez (en cliquant sur « Coller » dans le menu) le lien dans l'agrégateur que vous aurez choisi. Les utilisateurs Macintosh, quant à eux, doivent faire « ctrl+clic » et choisir « Copier le lien ».

Après avoir autorisé l'inscription, vous n'aurez qu'à consulter votre agrégateur pour lire les dernieres nouvelles du Monde du Kayak de mer.

Quelle est la différence entre les fils de nouvelles RSS et la baladodiffusion?

Le fil RSS n'envoie que des contenus texte alors qu'il est possible d'obtenir des contenus audio et vidéo en baladodiffusion.