Des phoquetaux sont menacés par un manque de glace dans le fleuve Saint-Laurent
Andy Blatchford - Soumis le 11 Mars 2010, 08:30
MONTRÉAL - Un exceptionnel manque de glace marine dans le fleuve Saint-Laurent a considérablement réduit le nombre d'endroits où les mamans phoques peuvent donner naissance à leurs blanchons ou les nourrir.

Plusieurs personnes ont même affirmé avoir vu des phoquetaux se vautrant sur des plages, attendant de mourir.

Pourtant, la plus sérieuse menace planant sur ces blanchons pourrait bien venir d'humains bien intentionnés ne désirant que leur porter secours.

Mardi, une porte-parole du Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins, Véronik de la Chenelière, a déploré que certaines personnes se comportent comme si elles avaient retrouvé un animal domestique perdu.

Selon elle, certaines personnes veulent toucher les bébés phoques, les aider et les remettre à l'eau.

Mme de la Chenelière a raconté que certains avaient même ramené chez eux l'une des ces créatures aquatiques, dont le poids peut varier entre 10 et 20 kilogrammes, selon l'espèce, pour tenter de les soigner.

La porte-parole a toutefois précisé que l'interaction avec les être humains pouvait engendrer du stress pour l'animal. De plus, des maladies peuvent se propager à partir d'un phoque ou vers l'un des membres de cette famille des pinnipèdes.

Le Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins a reçu cinq rapports faisant état d'abandons de jeunes phoques du Groenland et de phoques à capuchon sur la Côte-Nord, aux Iles-de-la-Madeleine et en Gaspésie. Plusieurs cas de blanchons aperçus le long de la rive ont également été signalés à l'organisation.

Les phoques du Groenland sont connus pour leur grands yeux noirs et leur pelage blanc, tandis que les phoques à capuchon peuvent être identifiés grâce à leur pelage bleu-gris foncé et leur ventre blanc.

Aucune de ces deux espèces n'est menacée de disparition, mais elles peuvent être chassées au Québec, durant certaines périodes et à condition de détenir un permis.

Mme De la Chenelière a d'ailleurs indiqué que quelques personnes avaient demandé s'il était possible de conserver la fourrure des bébés phoques abandonnés.

Face à cet inhabituel manque de glace marine dans le fleuve Saint-Laurent, le Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins croit que des taux de mortalité plus élevés seront enregistrés au sein des blanchons.

Elle a cependant ajouté que plusieurs phoquetaux parviendront tout de même à retrouver leur chemin vers l'eau et survivront.

Source: La Presse Canadienne
Soumis par: Stéphane
Catégorie: Faune et flore
Lectures: 988




Lien vers cette nouvelle: http://nouvelles.kayakdemer.net/?fct=vn&no=211

M'abonner aux nouvelles via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?

Qu'est-ce que le RSS

Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il est une variante du langage de programmation XML et permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu, dans votre agrégateur, tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.

Comment utiliser le RSS?

Le format RSS ne peut être interprété que par un agrégateur de contenu (rss aggregator, news reader ou news feeder). Il s'agit d'un logiciel que vous installez sur votre ordinateur et qui recueille automatiquement les dernieres nouvelles du monde du Kayak de Mer en format RSS.

À la suite d'une requête du logiciel sur l'internet, les nouvelles se retrouveront localement sur votre ordinateur. Il existe également bon nombre d'agrégateurs web qui vous offrent une gestion virtuelle à l'intérieur d'un compte utilisateur. Plusieurs agrégateurs sont offerts gratuitement sur l'internet, vous n'avez qu'à inscrire « rss aggregator », « news reader » ou « news feeder » dans votre moteur de recherche favori pour trouver l'agrégateur qui vous convient. Voici quelques exemples d'agrégateurs. Comme le résultat varie en fonction du système d'exploitation utilisé, renseignez-vous avant de choisir un lecteur.

Quel agrégateur puis-je utiliser?

Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter Wikipédia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Agrégateur.

Comment obtenir les fils RSS des Nouvelles du Kayak de Mer dans le Nouveau Monde?

Vous devez tout d'abord installer un agrégateur sur votre ordinateur ou créer un compte à l'intérieur d'un agrégateur web. Pour recevoir le fil du blogue de KMNM, cliquez sur l'icône pour vous inscrire au fil en utilisant votre navigateur, iGoogle, MyYahoo ou Netvibes ou, pour utiliser un autre service de lecture de feed RSS, cliquez sur le lien ci-dessous avec le bouton droit de vous souris, sélectionnez « Copier » dans le menu et ensuite collez (en cliquant sur « Coller » dans le menu) le lien dans l'agrégateur que vous aurez choisi. Les utilisateurs Macintosh, quant à eux, doivent faire « ctrl+clic » et choisir « Copier le lien ».

Après avoir autorisé l'inscription, vous n'aurez qu'à consulter votre agrégateur pour lire les dernieres nouvelles du Monde du Kayak de mer.

Quelle est la différence entre les fils de nouvelles RSS et la baladodiffusion?

Le fil RSS n'envoie que des contenus texte alors qu'il est possible d'obtenir des contenus audio et vidéo en baladodiffusion.