Prendre soin du fleuve: Décision préliminaire au projet d’ordonnance et de plan de régularisation des niveaux et des débits du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent
Elizabeth Caron - Soumis le 4 Juin 2008
La Commission mixte internationale a déposé son rapport préliminaire sur la régularisation des niveaux d’eau du fleuve Saint-Laurent. Après de longues années d’études, la parole est maintenant au public.

Le plus récent plan de régulation des niveaux et des débits du système lac Ontario-fleuve Saint-Laurent date de 50 ans. Il était donc pressant de revoir les critères de régulation en fonction des préoccupations environnementales, du transport maritime, de la navigation de plaisance, de l’approvisionnement en eau ou du maintien des activités hydro-électriques.

En décembre 2000, la Commission mixte internationale (CMI) met sur pied un groupe d’étude et dépose, en mai 2006, son premier rapport. Depuis, à la suite de l’étude des commentaires et de consultations des gouvernement des États-Unis et du Canada, la CMI a déposé le projet d’ordonnance d’approbation le 28 mars dernier. C’est maintenant au tour du public de faire part de ses questionnements à ce sujet. Ottawa désire connaître ainsi les commentaires du public et des gouvernements canadien et américain avant de prendre une décision.

L’importance des niveaux d’eau

L’assurance des débits futurs représente l’enjeu majeur du transport maritime. Pour lui, le maintien d’un niveau sécuritaire est primordial. L’été dernier, dans la région de Vaudreuil-Soulanges, des niveaux records sous le zéro des cartes ont engendré de nombreux problèmes à la navigation tant commerciale que de plaisance.

Sur le plan environnemental, les préoccupations touchent toutes les municipalités riveraines, le retour à des niveaux dits naturels aurait des effets bénéfiques sur tous les milieux humides avec un retour à une biodiversité connue avant le maintien des niveaux d’eau.

Trois options

Trois options ont été proposées au plan de régularisation, A+, B+ et D+. La première option, A+, est un plan économique équilibré et élaboré à l’aide d’un modèle d’optimisation des débits qui tient compte des intérêts économiques. L’option B+ consiste en un plan environnemental équilibré qui « tente de ramener le système lac Ontario-fleuve Saint-Laurent à un régime hydrologique plus naturel, près de la situation qui existait avant la régularisation du lac, tout en limitant les effets négatifs sur les autres groupes d’intérêt ». Le maintien des niveaux et débits saisonnier plus naturels, l’obtention des niveaux interannuels nécessaires à la santé des habitats végétaux, l’amélioration de la biodiversité, la productivité et la durabilité des espèces sensibles aux fluctuations du niveau d’eau, la réduction des inondations et l’érosion et la réduction des effets sur la navigation de plaisance représentent l’essentiel des objectifs visés par cette option.

Enfin, l’option D+, rebaptisée, Plan 2007, est une version combinée des deux premières options avec des compromis de part et d’autre. La CMI considère cette option plus bénéfique pour l’environnement que le régime de régularisation actuel. La CMI croit que le Plan 2007 procure des avantages et des protections comparables à ceux assurés par l’ordonnance de 1956, particulièrement pour les intérêts côtiers et la navigation.

La voix du public

Dans un premier temps, la CMI propose des séances d’information où le nouveau projet d'ordonnance d'approbation et le plan de régularisation seront présentés et des questions y seront adressées. Dans un second temps, soit deux mois plus tard, les commissaires accueilleront les commentaires de la population aux audiences publiques, lesquels seront versés au dossier officiel de l'examen de l'ordonnance d'approbation. Dans la grande région de Montréal, le public pourra assister aux événements suivants :

Sorel-Tracy, à l’Auberge de la rive, 165 chemin Sainte-Anne.

Séance d'information : le 7 mai 2008, audience publique : le 18 juin 2008.

Montréal, au Jardin botanique, 4101, rue Sherbrooke Est

Séance d'information : le 6 mai 2008; audiences publiques : le 17 juin 2008.

La Comité zone d’intervention prioritaire du Haut-Saint-Laurent invite toutes les personnes soucieuses de l’avenir du fleuve à y participer.

Source: http://www.journalpremiereedition.com/article-200138-Prendre-soin-du-fleuve.html
Soumis par: Stéphane
Catégorie: Milieu, Environnement
Lectures: 1673




Lien vers cette nouvelle: http://nouvelles.kayakdemer.net/?fct=vn&no=92

M'abonner aux nouvelles via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?

Qu'est-ce que le RSS

Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il est une variante du langage de programmation XML et permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu, dans votre agrégateur, tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.

Comment utiliser le RSS?

Le format RSS ne peut être interprété que par un agrégateur de contenu (rss aggregator, news reader ou news feeder). Il s'agit d'un logiciel que vous installez sur votre ordinateur et qui recueille automatiquement les dernieres nouvelles du monde du Kayak de Mer en format RSS.

À la suite d'une requête du logiciel sur l'internet, les nouvelles se retrouveront localement sur votre ordinateur. Il existe également bon nombre d'agrégateurs web qui vous offrent une gestion virtuelle à l'intérieur d'un compte utilisateur. Plusieurs agrégateurs sont offerts gratuitement sur l'internet, vous n'avez qu'à inscrire « rss aggregator », « news reader » ou « news feeder » dans votre moteur de recherche favori pour trouver l'agrégateur qui vous convient. Voici quelques exemples d'agrégateurs. Comme le résultat varie en fonction du système d'exploitation utilisé, renseignez-vous avant de choisir un lecteur.

Quel agrégateur puis-je utiliser?

Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter Wikipédia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Agrégateur.

Comment obtenir les fils RSS des Nouvelles du Kayak de Mer dans le Nouveau Monde?

Vous devez tout d'abord installer un agrégateur sur votre ordinateur ou créer un compte à l'intérieur d'un agrégateur web. Pour recevoir le fil du blogue de KMNM, cliquez sur l'icône pour vous inscrire au fil en utilisant votre navigateur, iGoogle, MyYahoo ou Netvibes ou, pour utiliser un autre service de lecture de feed RSS, cliquez sur le lien ci-dessous avec le bouton droit de vous souris, sélectionnez « Copier » dans le menu et ensuite collez (en cliquant sur « Coller » dans le menu) le lien dans l'agrégateur que vous aurez choisi. Les utilisateurs Macintosh, quant à eux, doivent faire « ctrl+clic » et choisir « Copier le lien ».

Après avoir autorisé l'inscription, vous n'aurez qu'à consulter votre agrégateur pour lire les dernieres nouvelles du Monde du Kayak de mer.

Quelle est la différence entre les fils de nouvelles RSS et la baladodiffusion?

Le fil RSS n'envoie que des contenus texte alors qu'il est possible d'obtenir des contenus audio et vidéo en baladodiffusion.