Modifier le débit du fleuve pourrait favoriser la biodiversité
Charles Côté - La Presse - Soumis le 23 Avril 2008
Pour la première fois depuis 50 ans, la gestion du débit du fleuve sera modifiée pour tenir compte de l'environnement, si le «Plan 2007» que la Commission mixte internationale (CMI) a dévoilé hier est adopté. Les niveaux de l'eau pourront varier plus qu'actuellement, ce qui favorisera la biodiversité, surtout en amont du barrage de Massena, près de Cornwall.

L'impact sur la portion québécoise du fleuve se fera sentir en cas de conditions extrêmes.

«Une fois tous les 20 à 30 ans, lorsque l'eau atteint un niveau faible dans le lac Ontario, le Plan 2007 maintiendra des niveaux moins élevés que (selon le plan de gestion actuel), affirme la Commission. Ces niveaux sont plus proches de ceux qui auraient été enregistrés en conditions naturelles.»

Selon le scénario proposé, pendant ces années d'exception, on permettrait au niveau du fleuve de baisser plus bas qu'actuellement pendant les mois de mai, juin, juillet et août. Mais pendant une année normale, le niveau serait légèrement plus élevé qu'actuellement pendant ces mêmes mois.

Le Plan 2007 comporte peu d'avantages environnementaux pour la portion québécoise du fleuve. En fait, une espèce menacée de poisson, le dard de sable, verra son sort s'améliorer, tandis que, paradoxalement, l'abondance des poissons de milieux humides pourrait souffrir du nouveau régime proposé.

L'objectif environnemental principal de toute cette démarche lancée en 2000 par la Commission mixte internationale est de restaurer des milieux humides en amont de Cornwall, jusqu'au lac Ontario. En faisant varier plus amplement le niveau sur cette section du fleuve, on ferait renaître des habitats de plaines inondables, qui ont disparu depuis la construction du barrage de Massena, en 1958.

«Depuis 50 ans, les gens ont fait pression sur la Commission pour réduire les variations de niveau d'eau dans le lac Ontario, a affirmé hier David Fay, de la CMI. Cela a nui à l'environnement.»

L'annonce d'hier fait suite à des consultations menées en 2006 et à une étude scientifique sur cinq ans qui a coûté 20 millions.

La CMI rejette la proposition appelée B+, la plus écologique, qui aurait permis des écarts encore plus grands entre la crue et l'étiage, faute de moyens pour en atténuer les impacts sur la navigation et les riverains.

«Nous ne pouvions mettre en oeuvre (le plan B+) sans l'annonce de mesures d'atténuation de la part des gouvernements de New York, de l'Ontario et du Québec», a affirmé hier Irene Brooks, coprésidente de la CMI.

Selon l'analyse des impacts du nouveau plan, tous les usagers du fleuve sortent gagnants ou sans subir de conséquence négative, sauf les plaisanciers en amont de Cornwall.

La CMI ne prévoit pas d'impact sur la qualité d'approvisionnement des prises d'eau municipales.

Pour la Voie maritime, les impacts négatifs seront limités. «Il y aurait des niveaux plus bas et ils dureraient plus longtemps que dans le plan existant, mais ils sont moins aigus que dans les autres scénarios», dit Luc Lefebvre, chef des services opérationnels à la Voie Maritime du Saint-Laurent.

Le Plan 2007 sera soumis aux consultations publiques pour 90 jours. Il y aura des séances d'information suivies d'audiences à Montréal et à Sorel.

«Un travail rigoureux a été fait mais le plan n'est pas parfait, dit Marc Hudon, directeur du programme Saint-Laurent et Grands Lacs à Nature Québec. On a 90 jours pour le bonifier en protégeant les usages chez nous.»
Plus d'info à: http://www.ijc.org/documentsLOSL/index.php


Source: http://www.cyberpresse.ca/article/20080329/CPENVIRONNEMENT/803290821/6638/CPENVIRONNEMENT
Soumis par: Stéphane
Catégorie: Milieu, Environnement
Lectures: 1457




Lien vers cette nouvelle: http://nouvelles.kayakdemer.net/?fct=vn&no=76

M'abonner aux nouvelles via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?

Qu'est-ce que le RSS

Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il est une variante du langage de programmation XML et permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu, dans votre agrégateur, tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.

Comment utiliser le RSS?

Le format RSS ne peut être interprété que par un agrégateur de contenu (rss aggregator, news reader ou news feeder). Il s'agit d'un logiciel que vous installez sur votre ordinateur et qui recueille automatiquement les dernieres nouvelles du monde du Kayak de Mer en format RSS.

À la suite d'une requête du logiciel sur l'internet, les nouvelles se retrouveront localement sur votre ordinateur. Il existe également bon nombre d'agrégateurs web qui vous offrent une gestion virtuelle à l'intérieur d'un compte utilisateur. Plusieurs agrégateurs sont offerts gratuitement sur l'internet, vous n'avez qu'à inscrire « rss aggregator », « news reader » ou « news feeder » dans votre moteur de recherche favori pour trouver l'agrégateur qui vous convient. Voici quelques exemples d'agrégateurs. Comme le résultat varie en fonction du système d'exploitation utilisé, renseignez-vous avant de choisir un lecteur.

Quel agrégateur puis-je utiliser?

Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter Wikipédia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Agrégateur.

Comment obtenir les fils RSS des Nouvelles du Kayak de Mer dans le Nouveau Monde?

Vous devez tout d'abord installer un agrégateur sur votre ordinateur ou créer un compte à l'intérieur d'un agrégateur web. Pour recevoir le fil du blogue de KMNM, cliquez sur l'icône pour vous inscrire au fil en utilisant votre navigateur, iGoogle, MyYahoo ou Netvibes ou, pour utiliser un autre service de lecture de feed RSS, cliquez sur le lien ci-dessous avec le bouton droit de vous souris, sélectionnez « Copier » dans le menu et ensuite collez (en cliquant sur « Coller » dans le menu) le lien dans l'agrégateur que vous aurez choisi. Les utilisateurs Macintosh, quant à eux, doivent faire « ctrl+clic » et choisir « Copier le lien ».

Après avoir autorisé l'inscription, vous n'aurez qu'à consulter votre agrégateur pour lire les dernieres nouvelles du Monde du Kayak de mer.

Quelle est la différence entre les fils de nouvelles RSS et la baladodiffusion?

Le fil RSS n'envoie que des contenus texte alors qu'il est possible d'obtenir des contenus audio et vidéo en baladodiffusion.