Un rapport «déprimant» sur l’environnement
Gilles Toupin - La Presse - Soumis le 6 Mars 2008
Le gouvernement fédéral fait preuve d’une inaction inacceptable face à la protection des espèces sauvages en péril, à celle de leurs habitants et à la dégradation du bassin des Grands Lacs.

Telles sont les principales constatations faites par le commissaire à l’environnement, Ron Thompson, dans un volumineux rapport de 14 chapitres déposé au Communes.

Le commissaire Thompson a reconnu ainsi en conférence de presse que son rapport était, d’un certain point de vue, «déprimant» et que ce n’était pas là le genre de Canada qu’il souhaitait laisser à ses petits-enfants. Il a cependant souligné que certains autres aspects de sa vérification étaient en revanche très encourageants.

En effet, au chapitre de la gestion des produits chimique dangereux au pays, M. Thompson a constaté dans trois chapitres de son rapport des progrès remarquables du gouvernement canadien. Il constate notamment que le gouvernement fédéral veille très bien à ce que les substances chimiques qui sont sur le marché ne présentent pas de risques pour l’environnement et la santé des personnes. Il en va de même pour le contrôle et la gestion des quelque 5000 pesticides homologués au Canada. Il souligne aussi que les 18 700 sites contaminés recensés au pays sont vigoureusement pris en charge par le gouvernement fédéral.

«Quant on veut on peut», a lancé le commissaire à l’environnement en conférence de presse. «Nos trois chapitres sur la gestion des produits chimiques montrent clairement qu’il est possible de régler avec succès des questions environnementales importantes», a-t-il dit.

Mais là où le bilan est moins rose, c’est lorsqu’il s’agit d’évaluer la gestion des airs protégées du gouvernement fédéral pour les espèces sauves, la protection des espèces en péril et le contrôle des espèces aquatiques envahissantes. M. Thompson a recalé Ottawa pour son incurie dans ces domaines. Même chose pour les secteurs contaminés du vaste bassin des Grands Lacs : les sédiments contaminés et la surcharge des installations d’égout demeurent des problèmes non résolus même après vingt ans de mises en garde. Les progrès sont pratiquement nuls.

Ottawa reçoit aussi de mauvaises notes pour son peu de suivi de quelque cent accords internationaux en matière d’environnement, pour le peu de considération qu’il prête à l’impact environnemental de ses politiques, pour le peu d’engagement de ses ministères dans des stratégies de développement durable, pour sa négligence à inscrire les espèces menacées sur la liste nationale et pour le peu de progrès fait dans l’élaboration d’un règlement destiné à contrôler les poissons génétiquement modifiés.

Source: http://www.cyberpresse.ca/article/20080306/CPENVIRONNEMENT/80306142/6488/CPACTUALITES
Soumis par: Stéphane
Catégorie: Milieu, Environnement
Lectures: 1359




Lien vers cette nouvelle: http://nouvelles.kayakdemer.net/?fct=vn&no=51

M'abonner aux nouvelles via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?

Qu'est-ce que le RSS

Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il est une variante du langage de programmation XML et permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu, dans votre agrégateur, tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.

Comment utiliser le RSS?

Le format RSS ne peut être interprété que par un agrégateur de contenu (rss aggregator, news reader ou news feeder). Il s'agit d'un logiciel que vous installez sur votre ordinateur et qui recueille automatiquement les dernieres nouvelles du monde du Kayak de Mer en format RSS.

À la suite d'une requête du logiciel sur l'internet, les nouvelles se retrouveront localement sur votre ordinateur. Il existe également bon nombre d'agrégateurs web qui vous offrent une gestion virtuelle à l'intérieur d'un compte utilisateur. Plusieurs agrégateurs sont offerts gratuitement sur l'internet, vous n'avez qu'à inscrire « rss aggregator », « news reader » ou « news feeder » dans votre moteur de recherche favori pour trouver l'agrégateur qui vous convient. Voici quelques exemples d'agrégateurs. Comme le résultat varie en fonction du système d'exploitation utilisé, renseignez-vous avant de choisir un lecteur.

Quel agrégateur puis-je utiliser?

Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter Wikipédia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Agrégateur.

Comment obtenir les fils RSS des Nouvelles du Kayak de Mer dans le Nouveau Monde?

Vous devez tout d'abord installer un agrégateur sur votre ordinateur ou créer un compte à l'intérieur d'un agrégateur web. Pour recevoir le fil du blogue de KMNM, cliquez sur l'icône pour vous inscrire au fil en utilisant votre navigateur, iGoogle, MyYahoo ou Netvibes ou, pour utiliser un autre service de lecture de feed RSS, cliquez sur le lien ci-dessous avec le bouton droit de vous souris, sélectionnez « Copier » dans le menu et ensuite collez (en cliquant sur « Coller » dans le menu) le lien dans l'agrégateur que vous aurez choisi. Les utilisateurs Macintosh, quant à eux, doivent faire « ctrl+clic » et choisir « Copier le lien ».

Après avoir autorisé l'inscription, vous n'aurez qu'à consulter votre agrégateur pour lire les dernieres nouvelles du Monde du Kayak de mer.

Quelle est la différence entre les fils de nouvelles RSS et la baladodiffusion?

Le fil RSS n'envoie que des contenus texte alors qu'il est possible d'obtenir des contenus audio et vidéo en baladodiffusion.