Cri d'alarme du père de la recherche sur le béluga
Michel-Félix Tremblay - Soumis le 13 Mai 2014, 09:17

Le père de la recherche sur le béluga du Saint-Laurent, le scientifique Pierre Béland, trouve inconcevable que Pêches et Océans Canada ait autorisé la compagnie TransCanada à forer le Saint-Laurent, malgré la présence de bélugas.

Un texte de : Michel-Félix Tremblay

Pierre Béland a été le premier, dans les années 80, à attirer l'attention sur l'extrême vulnérabilité du béluga du Saint-Laurent, au moment où il était directeur du Centre de recherche en écologie des pêches pour Pêches et Océans Canada, à Rimouski. Il a fait le tour du monde pendant 20 ans pour parler du sort de la petite baleine blanche. Le béluga est devenu alors le symbole de la santé déclinante des écosystèmes du Saint-Laurent.

Bien que les travaux préparatoires, comme les levés sismiques et les forages sous-marins aient été autorisés par Pêches et Océans Canada, Pierre Béland estime que le ministère fait fi des recommandations de ses propres scientifiques. En effet, Pêches et Océans Canada a donné son accord pour ces travaux, estimant que les mesures d'atténuation proposées par le promoteur limitaient les dommages causés aux bélugas.

« Je veux voir un avis scientifique sur l'ensemble du projet, que pensent les scientifiques de Pêches et Océans ? Je me doute un peu de ce qu'ils pensent. Je suis certain qu'ils sont muselés », soutient Pierre Béland.

Lors de ces campagnes de forages qui se dérouleront jusqu'à la fin juin, des observateurs indépendants vont s'assurer qu'il n'y a aucun béluga dans un périmètre de 300 mètres. Selon Pierre Béland, il s'agit d'une assurance illusoire.

« Des années d'observation en bateau et en avion en scrutant la mer m'ont appris que des bélugas peuvent surgir à l'improviste à quelques encablures sans avertir », fait valoir Pierre Béland.

Qui est Pierre Béland ?
- Source: Groupe de recherche et d'éducations sur les mammifères marins

C'est tout à fait par hasard que Pierre Béland s'est intéressé aux bélugas du Saint-Laurent. C'était en 1982, il était alors directeur du Centre de recherche en écologie des pêches pour Pêches et Océans Canada, et il est allé sur une plage près de Rimouski où un béluga avait été trouvé mort. Avec son collègue Daniel Martineau, il a commencé un vrai travail de détective. Ils ont voulu comprendre les causes de la mort des bélugas du Saint-Laurent et vérifier s'il y avait un lien entre ces morts et la santé du Saint-Laurent. Les résultats de leurs travaux ont été largement diffusés dans le monde entier. Le béluga est devenu un symbole de la faune menacée par les excès de l'industrialisation et leur étude est devenue une référence internationale dans le domaine.

Son histoire avec les bélugas du Saint-Laurent a amené M. Béland vers un questionnement sur l'environnement, l'avenir de l'humanité et notre responsabilité envers les autres formes de vie. Ces questions, il les partage maintenant avec le public. M. Béland fait beaucoup de vulgarisation scientifique: conférences, articles, documentaires. Il a également publié plusieurs livres, dont un essai et deux romans. Son livre, « Les bélugas ou l'adieu aux baleines » est un témoignage sur la fragilité de la vie et nos tentatives pour la protéger.

Site à préserver

Le site de forage de TransCanada ainsi que le lieu où l'entreprise prévoit aménager une jetée d'au maximum 750 mètres sont situés tout près de l'endroit considéré par les scientifiques comme la pouponnière des bélugas. C'est là qu'à partir de juin, les femelles et leurs veaux se nourrissent et se reposent, profitant d'une zone relativement à l'abri du trafic maritime, plus dense sur la rive nord du fleuve.

Cacouna est probablement le pire endroit du fleuve Saint-Laurent pour aménager un port pétrolier juge Pierre Béland. Il se situe en plein habitat essentiel du béluga et en plus du bruit généré par les travaux et par l'augmentation du trafic maritime dans le secteur, se dresse une nouvelle menace pour l'écosystème fragile de l'estuaire, les risques de déversements. Le port de TransCanada, qui permettrait d'exporter le pétrole des sables bitumineux de l'Ouest canadien, accueillerait entre deux et quatre pétroliers par semaine.

« On connait les risques de déversement, dans une région où les courants sont très complexes, la situation serait intenable si on avait un déversement pétrolier. ce serait catastrophique non seulement pour les bélugas, mais pour toutes les baleines, c'est inimaginable un projet de ce genre-là », commente Pierre Béland

Pierre Béland reprend ces jours-ci le bâton du pèlerin pour dénoncer une nouvelle menace au rétablissement du troupeau de bélugas du Saint-Laurent. Selon le scientifique, le projet de port pétrolier à Cacouna est une « aberration ». Il demande au gouvernement fédéral d'assumer ses responsabilités et d'assurer la protection du béluga, comme la loi l'y oblige.

Même si la protection des espèces menacées soit une juridiction fédérale, le scientifique prétend que le gouvernement provincial ne peut s'en laver les mains. Le scientifique demande d'ailleurs à Québec de se montrer plus ferme dans ce dossier. Selon lui, les nombreuses manifestations contre ce projet et en faveur de la survie des bélugas devraient attirer l'attention du nouveau conseil des ministres.

Plus d'info à: http://baleinesendirect.org/blogue/actualites-dici-et-daille...


Source: http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2014/05/12/003-bsl-belugas-beland.shtml
Soumis par: Stéphane
Catégorie: Faune et flore
Lectures: 1387




Lien vers cette nouvelle: http://nouvelles.kayakdemer.net/?fct=vn&no=415

M'abonner aux nouvelles via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?

Qu'est-ce que le RSS

Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il est une variante du langage de programmation XML et permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu, dans votre agrégateur, tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.

Comment utiliser le RSS?

Le format RSS ne peut être interprété que par un agrégateur de contenu (rss aggregator, news reader ou news feeder). Il s'agit d'un logiciel que vous installez sur votre ordinateur et qui recueille automatiquement les dernieres nouvelles du monde du Kayak de Mer en format RSS.

À la suite d'une requête du logiciel sur l'internet, les nouvelles se retrouveront localement sur votre ordinateur. Il existe également bon nombre d'agrégateurs web qui vous offrent une gestion virtuelle à l'intérieur d'un compte utilisateur. Plusieurs agrégateurs sont offerts gratuitement sur l'internet, vous n'avez qu'à inscrire « rss aggregator », « news reader » ou « news feeder » dans votre moteur de recherche favori pour trouver l'agrégateur qui vous convient. Voici quelques exemples d'agrégateurs. Comme le résultat varie en fonction du système d'exploitation utilisé, renseignez-vous avant de choisir un lecteur.

Quel agrégateur puis-je utiliser?

Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter Wikipédia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Agrégateur.

Comment obtenir les fils RSS des Nouvelles du Kayak de Mer dans le Nouveau Monde?

Vous devez tout d'abord installer un agrégateur sur votre ordinateur ou créer un compte à l'intérieur d'un agrégateur web. Pour recevoir le fil du blogue de KMNM, cliquez sur l'icône pour vous inscrire au fil en utilisant votre navigateur, iGoogle, MyYahoo ou Netvibes ou, pour utiliser un autre service de lecture de feed RSS, cliquez sur le lien ci-dessous avec le bouton droit de vous souris, sélectionnez « Copier » dans le menu et ensuite collez (en cliquant sur « Coller » dans le menu) le lien dans l'agrégateur que vous aurez choisi. Les utilisateurs Macintosh, quant à eux, doivent faire « ctrl+clic » et choisir « Copier le lien ».

Après avoir autorisé l'inscription, vous n'aurez qu'à consulter votre agrégateur pour lire les dernieres nouvelles du Monde du Kayak de mer.

Quelle est la différence entre les fils de nouvelles RSS et la baladodiffusion?

Le fil RSS n'envoie que des contenus texte alors qu'il est possible d'obtenir des contenus audio et vidéo en baladodiffusion.