Le Parc régional Réservoir Kiamika ouvre ses portes
Antoine Stab - Espaces - Soumis le 18 Juin 2013, 16:52

La grande famille des parcs du Québec va bientôt compter de nouvelles « naissances ». Trois jours avant l’ouverture du Parc national du Témiscouata, prévue le 21 juin, c’est le tour du Parc régional du Réservoir Kiamika, dans les Hautes Laurentides, de prendre son envol. Entrevue avec Simon Trudeau, le directeur général du parc, quelques minutes avant son inauguration officielle, ce 18 juin.

Comment est né le projet de création de ce parc ?

Cela remonte à plus de 10 ans, à la fin des années 90. On s’interrogeait sur les moyens de protection des espaces naturels qui ont un grand potentiel récréotouristique. Surtout le réservoir Kiamika, un endroit victime de sa beauté. L’une des solutions pour protéger ces endroits contre l’utilisation abusive passait la création d’un parc régional. Cela s’est fait en plusieurs étapes. D’abord, on a dû poser le cadre organisationnel : la création de la société de développement du Réservoir Kiamika avec le concours des municipalités de Chute-Saint-Philippe, Rivière-Rouge et Lac-Saguay. Sa mission est de protéger et de mettre en valeur le réservoir avec L’aide de partenaires privés et publics, comme la MRC d’Antoine–Labelle, l’organisme responsable du parc. Puis, un plan d’aménagement et de gestion a été élaboré pour recenser les particularités du site et faire en sorte de les mettre en valeur du mieux possible.

Avez-vous rencontré des difficultés, des réticences de certains ?

Au début, cela a pris beaucoup de temps car il a fallu que tout le monde se mette d’accord sur la configuration et les limites du parc. Ça n’a pas été évident avec le grand nombre de municipalités, d’acteurs et d’utilisateurs. Mais une fois que l’on a trouvé un terrain d’entente, avec chacun au diapason, la machine était lancée et on a pu avancer à la vitesse grand V.

Quels en sont les attraits du parc ?

Le réservoir Kiamika est un plan d’eau de 80 km2, avec deux îles magnifiques, surtout celle de la Perdrix Blanche, une véritable montagne en tant que telle, avec de très beaux sentiers. C’est un mini-Manicouagan : une grosse île au centre d’un plan d’eau, un éco-système incroyable. C’est un parc très nature, mais avec des accès faciles et de bonnes qualités. Les aménagements ont se sont concentrés principalement là-dessus, avec des travaux  d’envergure et un investissement d’un million de dollars.

Quelles seront les activités de plein air ?

Des activités nautiques, avec du canot ou du kayak de mer et de la pêche. Il sera également possible d’y camper, avec une soixantaine de sites, la plupart rustiques. Il y a différents types de campings selon le mode de transport : en voiture ou en randonnée pour camper sur les berges, en canot sur la vingtaine d’îles du parc. L’accès au parc est gratuit. On fonctionnera sur le mode du don, de la participation solidaire de la communauté.

Enfin, il sera également possible d’embarquer en chaloupe pour des croisières d’interprétation de l’histoire et de la biodiversité, de la faune et la flore du parc, avec notamment 70 espèces d’oiseaux protégés.

Avez-vous un objectif précis de visiteurs ?

Pas vraiment. On sait qu’il y a beaucoup de gens qui viennent sur le site, mais on ne les a jamais vraiment comptés. L’objectif de cette année sera de comptabiliser le nombre de visiteurs. Cela va pouvoir se faire notamment grâce à la distribution d’un code d’éthique qui rappelle les principes du sans trace pour essayer de garder le parc le plus naturel possible.

Plus d'info à: http://reservoirkiamika.org


Source: http://www.espaces.ca/blogue/actualite/174-le-parc-regional-reservoir-kiamika-ouvre-ses-po...
Soumis par: Stéphane
Catégorie: Actualités
Lectures: 1190




Lien vers cette nouvelle: http://nouvelles.kayakdemer.net/?fct=vn&no=368

M'abonner aux nouvelles via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?

Qu'est-ce que le RSS

Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il est une variante du langage de programmation XML et permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu, dans votre agrégateur, tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.

Comment utiliser le RSS?

Le format RSS ne peut être interprété que par un agrégateur de contenu (rss aggregator, news reader ou news feeder). Il s'agit d'un logiciel que vous installez sur votre ordinateur et qui recueille automatiquement les dernieres nouvelles du monde du Kayak de Mer en format RSS.

À la suite d'une requête du logiciel sur l'internet, les nouvelles se retrouveront localement sur votre ordinateur. Il existe également bon nombre d'agrégateurs web qui vous offrent une gestion virtuelle à l'intérieur d'un compte utilisateur. Plusieurs agrégateurs sont offerts gratuitement sur l'internet, vous n'avez qu'à inscrire « rss aggregator », « news reader » ou « news feeder » dans votre moteur de recherche favori pour trouver l'agrégateur qui vous convient. Voici quelques exemples d'agrégateurs. Comme le résultat varie en fonction du système d'exploitation utilisé, renseignez-vous avant de choisir un lecteur.

Quel agrégateur puis-je utiliser?

Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter Wikipédia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Agrégateur.

Comment obtenir les fils RSS des Nouvelles du Kayak de Mer dans le Nouveau Monde?

Vous devez tout d'abord installer un agrégateur sur votre ordinateur ou créer un compte à l'intérieur d'un agrégateur web. Pour recevoir le fil du blogue de KMNM, cliquez sur l'icône pour vous inscrire au fil en utilisant votre navigateur, iGoogle, MyYahoo ou Netvibes ou, pour utiliser un autre service de lecture de feed RSS, cliquez sur le lien ci-dessous avec le bouton droit de vous souris, sélectionnez « Copier » dans le menu et ensuite collez (en cliquant sur « Coller » dans le menu) le lien dans l'agrégateur que vous aurez choisi. Les utilisateurs Macintosh, quant à eux, doivent faire « ctrl+clic » et choisir « Copier le lien ».

Après avoir autorisé l'inscription, vous n'aurez qu'à consulter votre agrégateur pour lire les dernieres nouvelles du Monde du Kayak de mer.

Quelle est la différence entre les fils de nouvelles RSS et la baladodiffusion?

Le fil RSS n'envoie que des contenus texte alors qu'il est possible d'obtenir des contenus audio et vidéo en baladodiffusion.