22 mars : Journée mondiale de l'eau
Jérémy Bouchez - Soumis le 22 Mars 2013, 10:06

L'eau sous toutes ses formes et dans tous ses attributs est célébrée vendredi, à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, qui se tient annuellement le 22 mars.

Comme tous les ans depuis sa création par l’ONU suite au sommet de Rio en 1992, le 22 mars est la journée officielle de l’eau. Cette année, le thème choisi est celui de la coopération dans le domaine de l’eau. Ainsi, l’UNESCO qui supporte ce programme stipule sur la page officielle de la journée « qu’au cours de la campagne de coopération dans le domaine de l’eau 2013, qui comprends l’Année et la Journée, des efforts seront fournis au niveau local, national et international pour sensibiliser aux défis et au potentiel de la coopération dans le domaine de l’eau, faciliter le dialogue entre les acteurs, et promouvoir des solutions innovantes pour entretenir la coopération dans le domaine de l’eau. »

Rappelons qu’en 2013, plus d’1 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et que 2,5 milliards ont un accès difficile à un système d’assainissement convenable, comme le rappelle l’organisation Onedrop.

Totalement nécessaire à la vie, l’eau est pourtant sujette à nombres d’attaques dans le monde entier. Pollution, raréfaction, épuisement des ressources, désertifications, guerres de l’eau. La molécule bleue devient un enjeu majeur dans de plus en plus de pays et le réchauffement climatique n’arrange en rien les choses.

En cette journée spéciale, il convient que chacun prenne conscience de la nécessité de protéger LA ressource de toutes les ressources. N’oublions pas non plus que l’eau n’est pas un bien mais un droit. Toute tentative de la privatiser à des fins commerciales est une atteinte à la dignité humaine. L’eau n’appartient à personne, elle est le cœur même de la vie, elle représente en moyenne 65 % de notre masse. La protéger, c’est vous protéger.

Et puisqu’une image vaut mille mots, cette illustration publiée par le United States Geological Survey en 2012 permet de se rendre compte de la rareté de l’eau en général et de l’eau douce en particulier.

La plus grosse sphère représente toute l’eau de la planète (cette sphère ferait 1360 km de diamètre). La deuxième plus grosse est l’eau douce souterraine, celle présente dans les lacs, les marécages et les rivières (273 km de diamètre). Enfin, la plus petite représente seulement l’eau des rivières et des lacs (56 km de diamètre).

Cinq résolutions simples pour protéger la qualité de l’eau. 

1. Mettre un terme à son habitude de la pelouse parfaite
Une pelouse durable composée de plusieurs espèces comme le trèfle et le plantain résiste mieux aux insectes, aux mauvaises herbes, aux maladies et nécessite moins d’engrais. De plus, le système racinaire développé des graminées à gazon permet aussi une absorption très élevée des éléments nutritifs comme le phosphore et l’azote, ce qui réduit la contamination des plans d’eau.

2. Utiliser des produits nettoyants naturels
Les produits nettoyants naturels peuvent être remplacés par des produits plus doux pour l'environnement comme le bicarbonate de soude, le jus de citron, le vinaigre blanc, le sel et la fécule de maïs.

3. Contrôler le ruissellement de son terrain
Lorsque les eaux pluviales ruissellent sur des surfaces imperméables, elles se chargent de polluants et rejoignent les cours d’eau avant d’avoir été naturellement filtrées par les végétaux et les micro-organismes du sol. Pour contrôler le ruissellement de son terrain, il suffit d’installer des barils récupérateurs d’eau de pluie, d’aménager des plates-bandes et des jardins de pluie, de laisser pousser la végétation sur le bord des fossés et de privilégier des surfaces perméables comme du gravier homogène ou du béton poreux.

4. Aménager ou préserver sa bande riveraine
Une bande riveraine est une bande de végétation naturelle qui borde un plan d’eau qui permet de filtrer les polluants, d’absorber les nutriments qui nourrissent les algues bleu-vert et de réduire le ruissellement. Cesser la tonte de la partie du terrain qui longe un cours d'eau et planter herbes, arbustes et arbres natifs de la région dans la bande riveraine.

5. Se renseigner sur les bonnes pratiques
En 2012, le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) a réédité le document intitulé Fiches sur l'aménagement et l'entretien des propriétés résidentielles. Il est disponible sur le site du ROBVQ au www.robvq.qc.ca.
Source : http://www.infodimanche.com/index.asp?s=detail_actualite&ID=150603

Plus d'info à: http://www.unwater.org/worldwaterday/index_fr.html


Source: http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2013/03/21/22-mars-journee-mondiale-leau
Soumis par: Stéphane
Catégorie: Actualités
Lectures: 933




Lien vers cette nouvelle: http://nouvelles.kayakdemer.net/?fct=vn&no=336

M'abonner aux nouvelles via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?

Qu'est-ce que le RSS

Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il est une variante du langage de programmation XML et permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu, dans votre agrégateur, tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.

Comment utiliser le RSS?

Le format RSS ne peut être interprété que par un agrégateur de contenu (rss aggregator, news reader ou news feeder). Il s'agit d'un logiciel que vous installez sur votre ordinateur et qui recueille automatiquement les dernieres nouvelles du monde du Kayak de Mer en format RSS.

À la suite d'une requête du logiciel sur l'internet, les nouvelles se retrouveront localement sur votre ordinateur. Il existe également bon nombre d'agrégateurs web qui vous offrent une gestion virtuelle à l'intérieur d'un compte utilisateur. Plusieurs agrégateurs sont offerts gratuitement sur l'internet, vous n'avez qu'à inscrire « rss aggregator », « news reader » ou « news feeder » dans votre moteur de recherche favori pour trouver l'agrégateur qui vous convient. Voici quelques exemples d'agrégateurs. Comme le résultat varie en fonction du système d'exploitation utilisé, renseignez-vous avant de choisir un lecteur.

Quel agrégateur puis-je utiliser?

Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter Wikipédia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Agrégateur.

Comment obtenir les fils RSS des Nouvelles du Kayak de Mer dans le Nouveau Monde?

Vous devez tout d'abord installer un agrégateur sur votre ordinateur ou créer un compte à l'intérieur d'un agrégateur web. Pour recevoir le fil du blogue de KMNM, cliquez sur l'icône pour vous inscrire au fil en utilisant votre navigateur, iGoogle, MyYahoo ou Netvibes ou, pour utiliser un autre service de lecture de feed RSS, cliquez sur le lien ci-dessous avec le bouton droit de vous souris, sélectionnez « Copier » dans le menu et ensuite collez (en cliquant sur « Coller » dans le menu) le lien dans l'agrégateur que vous aurez choisi. Les utilisateurs Macintosh, quant à eux, doivent faire « ctrl+clic » et choisir « Copier le lien ».

Après avoir autorisé l'inscription, vous n'aurez qu'à consulter votre agrégateur pour lire les dernieres nouvelles du Monde du Kayak de mer.

Quelle est la différence entre les fils de nouvelles RSS et la baladodiffusion?

Le fil RSS n'envoie que des contenus texte alors qu'il est possible d'obtenir des contenus audio et vidéo en baladodiffusion.