Le bas niveau du fleuve Saint-Laurent inquiète
Lise Millette - La Presse Canadienne - Soumis le 27 Mai 2010, 16:19
Le bas niveau du fleuve Saint-Laurent inquiète déjà, avant même que s'entame la période estivale.

Le groupe écologique Eau Secours considère que deux raisons viennent expliquer la faible crue de la voie navigeable: un printemps hâtif et l'influence des changements climatiques.

Bien qu'elle déplore cette situation, Martine Chatelain, présidente de l'organisme, avoue que peu de choses peuvent être faites pour corriger le tir. L'état du fleuve n'étant pas lié à des actions humaines, les actes d'interventions sont limités. Elle résume donc l'espoir à une chose: «de la pluie».

Seul le Conseil international de contrôle du fleuve Saint-Laurent peut ajuster le débit du fleuve. Il procède généralement lorsque les conditions en aval influent sur les besoins de navigation ou encore sur la production d'électricité.

Cet organisme, pour le moment, se contente de suivre les baisses dites naturelles. Pour tenter de limiter les impacts du bas niveau de l'eau, il reste alors une autre option.

«Ce qui peut aider à cette étape-ci, c'est d'abaisser le tonnage que les navires peuvent transporter. En bout ligne, ce sont eux qui peuvent râcler le fond, brasser les sédiments et faire remonter la pollution qui se trouve au fond», a indiqué Martine Chatelain.

Elle a affirmé que les ports ont déjà commencé à limiter le poids des navires, ce qui incommode nombre de transporteurs. Cette solution n'est pourtant pas une panacée. Certes, elle limite les dégâts sur le lit du fleuve, mais génère davantage de gaz à effet de serre, puisque les marchandises qui n'empruntent pas le fleuve voyagent alors par camion et se déplacent sur les routes.

«Dans les années à venir, il faudrait essayer de prévoir ce type de situation et d'agir en conséquence», a recommandé la présidente d'Eau secours. Elle suggère de rationner l'eau et d'établir des priorités selon les besoins jugés essentiels.

Quant aux demandes à soumettre à l'État, Martine Chatelain n'opte pas pour cette alternative. «En pareille circonstance, il n'y a pas grand chose à exiger des gouvernements. Malheureusement, ils ne sont pas encore capables de faire pleuvoir», a-t-elle lâché.

En attendant, plusieurs municipalités ont émis des restrictions d'arrosage. C'est le cas de Blainville, Boisbriand, Mirabel et Sainte-Thérèse, où la rivière des Mille-Îles a atteint son plus bas niveau depuis les 40 dernières années.

De nombreuses villes des couronnes nord et sud de Montréal et dans la région de la Montérégie et de Lanaudière ont aussi adopté des mesures similaires.

Source: http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201005/27/01-4284435-le-bas-ni...
Soumis par: Stéphane
Catégorie: Milieu, Environnement
Lectures: 954




Lien vers cette nouvelle: http://nouvelles.kayakdemer.net/?fct=vn&no=218

M'abonner aux nouvelles via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?

Qu'est-ce que le RSS

Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il est une variante du langage de programmation XML et permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu, dans votre agrégateur, tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.

Comment utiliser le RSS?

Le format RSS ne peut être interprété que par un agrégateur de contenu (rss aggregator, news reader ou news feeder). Il s'agit d'un logiciel que vous installez sur votre ordinateur et qui recueille automatiquement les dernieres nouvelles du monde du Kayak de Mer en format RSS.

À la suite d'une requête du logiciel sur l'internet, les nouvelles se retrouveront localement sur votre ordinateur. Il existe également bon nombre d'agrégateurs web qui vous offrent une gestion virtuelle à l'intérieur d'un compte utilisateur. Plusieurs agrégateurs sont offerts gratuitement sur l'internet, vous n'avez qu'à inscrire « rss aggregator », « news reader » ou « news feeder » dans votre moteur de recherche favori pour trouver l'agrégateur qui vous convient. Voici quelques exemples d'agrégateurs. Comme le résultat varie en fonction du système d'exploitation utilisé, renseignez-vous avant de choisir un lecteur.

Quel agrégateur puis-je utiliser?

Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter Wikipédia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Agrégateur.

Comment obtenir les fils RSS des Nouvelles du Kayak de Mer dans le Nouveau Monde?

Vous devez tout d'abord installer un agrégateur sur votre ordinateur ou créer un compte à l'intérieur d'un agrégateur web. Pour recevoir le fil du blogue de KMNM, cliquez sur l'icône pour vous inscrire au fil en utilisant votre navigateur, iGoogle, MyYahoo ou Netvibes ou, pour utiliser un autre service de lecture de feed RSS, cliquez sur le lien ci-dessous avec le bouton droit de vous souris, sélectionnez « Copier » dans le menu et ensuite collez (en cliquant sur « Coller » dans le menu) le lien dans l'agrégateur que vous aurez choisi. Les utilisateurs Macintosh, quant à eux, doivent faire « ctrl+clic » et choisir « Copier le lien ».

Après avoir autorisé l'inscription, vous n'aurez qu'à consulter votre agrégateur pour lire les dernieres nouvelles du Monde du Kayak de mer.

Quelle est la différence entre les fils de nouvelles RSS et la baladodiffusion?

Le fil RSS n'envoie que des contenus texte alors qu'il est possible d'obtenir des contenus audio et vidéo en baladodiffusion.