Les zones marines mortes se répandent dans le monde
Virginie Montet - Agence France-Presse - Soumis le 16 Août 2008
Le phénomène des zones marines mortes prend de l'ampleur et on compte désormais 400 zones côtières dans le monde où la vie marine est asphyxiée par la pollution, un chiffre en croissance exponentielle depuis les années 60, selon une étude américano-suédoise.

Ces étendues littorales, dont les écosystèmes aquatiques disparaissent étouffés par manque d'oxygène dans l'eau, ont «probablement doublé tous les dix ans depuis les années 1960», affirment les chercheurs Robert Diaz de l'Institut des sciences marines du College of William and Mary de Virginie (est des États-Unis) et Rutger Rosenberg, du département de l'écologie marine de l'Université de Gothenburg en Suède.

Quelque 245 000 km2 sont concernés.

«La localisation de ces zones mortes correspond aux centres où vit une grande population et où sont déversées d'importantes quantités de substances nutritives», explique l'étude publiée vendredi dans le journal Science.

Le phénomène, dit d'eutrophisation, est provoqué à la fois par la pollution industrielle et le déversement dans les eaux de ruissellement des phosphates et des nitrates issus des engrais.

Cette accumulation de matières organiques provoque d'abord une prolifération d'algues et se décompose ensuite en microbes qui consument l'oxygène de l'eau, tuant alors poissons, crustacés et détruisant le benthos, l'ensemble des organismes végétaux et animaux qui vivent dans les fonds marins.

Cette destruction de l'environnement marin par hypoxie (manque d'oxygène) intervient de préférence dans les eaux calmes et peu remuées des estuaires, des fjords et des mers intérieures.

Ces dernières années, de nouveaux littoraux ont été touchés notamment dans la mer Baltique (aujourd'hui la plus grande zone morte du monde), la Mer noire, le Golfe du Mexique, l'est de la Chine et le détroit de Kattegat, en Suède. Les chercheurs soulignent que cette pollution met en danger les élevages commerciaux de poissons et crustacés près des côtes.

Le phénomène a été repéré pour la première fois sur la côte adriatique dans les années 50. De façon saisonnière, il affecte le nord du Golfe du Mexique, la baie de Chesapeake (est des États-Unis), les eaux scandinaves.

Cela prend des années pour remédier à l'hypoxie sévère d'un littoral et seulement 4% des zones mortes montrent actuellement des signes d'amélioration, affirme l'étude.

De 1973 à 1990 par exemple, une zone morte s'est étendue sur 40 000 km2 sur le littoral au nord-ouest de la mer Noire. Toutefois, la teneur en oxygène de l'eau s'est améliorée lorsqu'en 1989 l'ex-Union soviétique a cessé de subventionner les engrais pour les fermiers. En 1995, le niveau d'oxygène était à nouveau normal.

Sur les 400 zones mortes de la planète, la moitié connaissent le phénomène de prolifération végétale suivie d'une disparition de l'oxygène et du milieu marin, une fois par an, notamment en été quand l'eau est plus chaude.

Dans un quart des autres cas, la pollution est saisonnière. Elle est «épisodique» dans 17% des cas et persiste de façon permanente dans 8% des cas, en Mer Baltique et dans les fjords notamment.

À la fois, le rejet des nitrates mais aussi le changement climatique vont peser sur l'évolution de ces zones mortes, estiment les chercheurs qui appellent à une «gestion appropriée « des rejets au niveau où ils étaient au milieu du XXème siècle avant que le phénomène «ne répande des zones mortes à l'échelle mondiale».

Les changements de circulation des eaux qui doivent accompagner le changement climatique vont accroître la stratification et la température des eaux, conditions propices pour déclencher un déclin de l'oxygène et une disparition de la faune marine.

Source: http://www.cyberpresse.ca/article/20080815/CPENVIRONNEMENT/80815133/6108/CPENVIRONNEMENT
Soumis par: Stéphane
Catégorie: Milieu, Environnement
Lectures: 1734




Lien vers cette nouvelle: http://nouvelles.kayakdemer.net/?fct=vn&no=112

M'abonner aux nouvelles via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?

Qu'est-ce que le RSS

Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il est une variante du langage de programmation XML et permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu, dans votre agrégateur, tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.

Comment utiliser le RSS?

Le format RSS ne peut être interprété que par un agrégateur de contenu (rss aggregator, news reader ou news feeder). Il s'agit d'un logiciel que vous installez sur votre ordinateur et qui recueille automatiquement les dernieres nouvelles du monde du Kayak de Mer en format RSS.

À la suite d'une requête du logiciel sur l'internet, les nouvelles se retrouveront localement sur votre ordinateur. Il existe également bon nombre d'agrégateurs web qui vous offrent une gestion virtuelle à l'intérieur d'un compte utilisateur. Plusieurs agrégateurs sont offerts gratuitement sur l'internet, vous n'avez qu'à inscrire « rss aggregator », « news reader » ou « news feeder » dans votre moteur de recherche favori pour trouver l'agrégateur qui vous convient. Voici quelques exemples d'agrégateurs. Comme le résultat varie en fonction du système d'exploitation utilisé, renseignez-vous avant de choisir un lecteur.

Quel agrégateur puis-je utiliser?

Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter Wikipédia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Agrégateur.

Comment obtenir les fils RSS des Nouvelles du Kayak de Mer dans le Nouveau Monde?

Vous devez tout d'abord installer un agrégateur sur votre ordinateur ou créer un compte à l'intérieur d'un agrégateur web. Pour recevoir le fil du blogue de KMNM, cliquez sur l'icône pour vous inscrire au fil en utilisant votre navigateur, iGoogle, MyYahoo ou Netvibes ou, pour utiliser un autre service de lecture de feed RSS, cliquez sur le lien ci-dessous avec le bouton droit de vous souris, sélectionnez « Copier » dans le menu et ensuite collez (en cliquant sur « Coller » dans le menu) le lien dans l'agrégateur que vous aurez choisi. Les utilisateurs Macintosh, quant à eux, doivent faire « ctrl+clic » et choisir « Copier le lien ».

Après avoir autorisé l'inscription, vous n'aurez qu'à consulter votre agrégateur pour lire les dernieres nouvelles du Monde du Kayak de mer.

Quelle est la différence entre les fils de nouvelles RSS et la baladodiffusion?

Le fil RSS n'envoie que des contenus texte alors qu'il est possible d'obtenir des contenus audio et vidéo en baladodiffusion.