Me connecter à mon blogue
Me connecter
Utilisateur:
Mot de passe:
Me maintenir connecté
Mot de passe oublié | Enregistrer un nom

Blogueurs du Nouveau Monde
Une incursion dans la passion du kayak de mer...

10 DERNIERS BILLETS

5 DERNIERS COMMENTAIRES

CATÉGORIES

ARCHIVES

2008
2009
Janvier (27)
Février (20)
Mars (13)
Avril (8)
Mai (4)
Juin (4)
Juillet (6)
Août (11)
Septembre (5)
Octobre (2)
Novembre (9)
Décembre (4)
2010
Janvier (1)
Février (3)
Mars (5)
Avril (6)
Mai (6)
Juin (1)
Juillet (6)
Août (6)
Septembre (2)
Octobre (2)
Novembre (3)
Décembre (2)
2011
2012
2013
2015

BLOGUEURS

Stéphane (124)
Denis (80)
SPARTACVS (1)
syl (1)
Lupin (9)
EricM (1)
decouvreurs (1)

STATISTIQUES

Blogue: 334309 visites
Publication suivante ⊲

Par Stéphane, 5 Décembre 08, 14:49

Section Environnement | Baleines, Phoques, Milieu | 0 commentaire

Les phoques, responsables ou pas de l''effondrement des stocks de morues dans le golfe du Saint-Laurent ?!? Une réponse éclairante sur baleines en direct.

\r\n

Les phoques sont-ils responsables de l''effondrement des stocks de \r\nmorues dans le golfe du Saint-Laurent?

Les phoques ne sont pas responsables de l’effondrement des stocks \r\nde morues, mais ils ont peut-être joué un rôle dans \r\ncette tragédie. L’effondrement des stocks de morue dans le \r\ngolfe est plutôt dû à la surpêche et cette \r\nsurpêche est le résultat d’une situation \r\ncomplexe dans laquelle plusieurs joueurs sont impliqués:

\r\n\r\n
  • Les scientifiques des pêcheries n’ont pas tenu compte de \r\nchangements environnementaux qui ont affecté la productivité \r\nde la morue. En résumé, une baisse de température \r\ndans le golfe avait réduit la productivité des morues, mais \r\nles scientifiques ne l’ont pas découvert tout de suite. Les \r\nquotas ont donc été établis à partir de taux \r\nde productivité supérieurs à la \r\nréalité, ce qui a entraîné une situation de \r\nsurpêche.
    \r\n
  • Les pêcheurs ont eu recours à des pratiques qui les \r\nmenaient à déclarer des prises plus petites que ce \r\nqu’ils capturaient en réalité, menant encore à \r\nune situation de surpêche.
    \r\n
  • Les scientifiques ont ignoré les avertissements de certains \r\npêcheurs qui avaient remarqué une diminution des stocks de \r\nmorues.
    \r\n
  • Les politiciens ont refusé de suivre les recommandations des \r\nscientifiques quand ceux-ci ont finalement perçu le problème \r\nà la fin des années 1980. \r\n
\r\n

Et les phoques dans tout ça? Depuis les années 1970, les \r\npopulations de phoques gris et de phoques du Groenland ont doublé. \r\nCes deux espèces sont à la fois des prédateurs et des \r\ncompétiteurs de la morue. Même si ces phoques consomment peu \r\nde morues de la taille qui intéresse les pêcheurs, ils \r\ns’attaquent aux plus petites et diminuent ainsi le nombre de morues \r\nqui survivent pour devenir assez grandes pour les pêcheurs. De plus, \r\nen consommant des proies recherchées par la morue, les phoques sont \r\naussi susceptibles d’affecter les stocks de morues puisque des morues \r\nmoins bien nourries auraient une productivité plus faible.

\r\n\r\n

En temps normal, la prédation et la compétition de la \r\npart des phoques n’auraient pas dû avoir un grand impact sur \r\nles stocks de morues. Mais parce que les stocks étaient \r\ndéjà fragilisés par la surpêche, ils ont \r\npeut-être souffert de cette pression additionnelle. Cependant, les \r\nphoques ne sont pas les seuls prédateurs, ni les seuls \r\ncompétiteurs de la morue. Il y a d’autres espèces de \r\npoissons, des baleines et des oiseaux marins, et on ne peut pour \r\nl’instant évaluer le rôle exact des phoques par rapport \r\nà ces autres prédateurs.

\r\n

Par Denis, 22 Décembre 08, 19:48

Section Environnement | tempêtes | 3 commentaires

Ce video montre toute la puissance de la mer lors d'une tempête.

À une époque, les phares étaient habités par des gardiens.  Ça devait prendre une bonne dose de courage pour rester là avec de tels vents.

Quelqu'un veut s'essayer pour du surf.....?

http://www.youtube.com/watch?v=exd_MsqImDk

Merci à Carmelo qui m'a fait découvrir ce video.

Par Stéphane, 5 Février 09, 23:25

Section Environnement | Environnement, Règlementation | 1 commentaire

La Loi sur la protection des eaux navigables (LPEN),chapitre N-22, est une loi fédérale qui a pour but de préserver le droit public de navigation et d'assurer la sécurité des navigateurs dans les eaux navigables canadiennes, telles que définies par cette loi. L’autorisation du Ministre fédéral des Transports ou de son représentant est requise pour construire, implanter ou maintenir quelqu’ouvrage que ce soit, dans, sur, au-dessus, en-dessous ou en travers de telles eaux navigables.

L’expression «eaux navigables » désigne toute étendue d’eau pouvant servir à l’état naturel, à la navigation de bâtiments flottants de tous genres pour le transport, les loisirs ou le commerce. Celles-ci comprennent un canal et toute autre étendue d’eau, créés ou modifiés à l’intention du public, par suite de l’affectation de cette voie navigable à l’usage du public.

Le droit public de navigation comprend aussi bien l’utilisation des embarcations de plaisance que des navires commerciaux ou autres bateaux de tous genres.

Et bien notre ami (...) Stephen Harper, le premier ministre du ROC, entend bien modifier cette loi afin de faciliter le développement de différents projets sur les cours d'eau, ce qui pourrait potentiellement nuire au droit à la navigation et à la jouissance de ceux.-ci. En outre, les modifications proposées qui pourraient le plus entrainer de dérapages est le fait de vouloir modifier la définition de la notion d'eaux navigables pour en exclure les "eaux secondaires" et de modifier la définition de la notion d'ouvrages pour en exclure expressément le "petits ouvrages".De plus, ils entendent redéfinir "navigation" de façon à enlever toute protection et droits pour la navigation de plaisance.

Ces modifications auraient pour effet de soustraire un promoteur de projet sur une voie d'eau dite "secondaire" à l'obligation de considérer l'impacte du projet sur la navigation, qu'il s'agisse d'un pont, d'un barrage, ou déviations sur des milliers de cours d'eau au Canada. La nouvelle loi va donc exclure toutes les rivières ayant des rapides, tous les voies navigables saisonnières et toutes les embarcations ayant moins d'un mètre de tirant d'eau.

Ces modifications pourraient potentiellement entrainer des dérives dans l'exploitation des rivières et cours d'eau sans avoir à tenir compte de tous les usagers, dont les kayaks de mer. Je n'entend pas faire de politique ici mais je vais seulement dire que ça représente bien la mentalité et la vision à cours terme de ce gouvernement conservateur... Parlez-en et faites passer l'information !

Quelques liens complémentaires:

Par Denis, 19 Février 09, 16:19

Section Environnement | Voyage | 1 commentaire

Antarctique: évacuation réussie des passagers d'un navire immobilisé

BUENOS AIRES (AFP) — Les passagers de l'Ocean Nova, un navire de croisière battant pavillon des Bahamas qui s'est échoué près d'un glacier dans l'Antarctique pour des raisons indéterminées, ont été évacués mercredi sains et saufs.

"Dans l'après-midi, le transfert de la totalité des passagers du navire +Ocean Nova+, immobilisé près de la base San Martin en Antarctique, vers le +Clipper Adventurer+, ont été achevées", a déclaré dans un communiqué la marine argentine.

Le Clipper Adventurer, un navire appartenant à la même compagnie que l'Ocean Nova, était arrivé sur place en milieu de journée. Les passagers et une partie du personnel avaient alors commencé à être transférés à bord de canots semi-rigides.

Ils devaient ensuite poursuivre à bord leur route vers Ushuaia (pointe sud de l'Argentine), selon la même source.

L'Ocean Nova avait à son bord, selon la marine, 104 personnes: 74 passagers et 30 membres d'équipage. Mais pour la compagnie responsable de la croisière, Quark Expeditions, les passagers étaient 65 et les membres d'équipage 41, soit 106 personnes au total.

Après avoir estimé qu'il devrait suffire au navire d'attendre la marée haute pour pouvoir repartir, la marine argentine avait annoncé que la marée haute n'avait pas permis de dégager le navire dans la nuit de mardi à mercredi.

"Une équipe de plongeurs du navire Hespérides battant pavillon espagnol, qui se trouve sur place en soutien, a inspecté le navire immobilisé, constatant que la coque n'avait souffert aucun dommage", a précisé la marine argentine.

Quark Expeditions a indiqué que les passagers avaient "pu joindre leurs familles et avaient passé une bonne nuit".

Selon le responsable de la croisière, parmi les passagers et les membres de l'équipage de l'Ocean Nova, figurent notamment 21 Américains, 18 Philippins, 17 Britanniques, 8 Canadiens, 7 Australiens, 5 Irlandais, 5 Sud-Africains, 4 Allemands, 3 Néerlandais, 3 Néo-Zélandais et 3 Danois dont le commandant.

Les croisières vers l'Antarctique et ses glaciers deviennent de plus en plus populaires. Au total, 46.000 visiteurs y ont été recensés la saison dernière, soit deux fois plus qu'il y a cinq ans, selon des chiffres de l'Association des tours-opérateurs de l'Antarctique.

Un navire argentin, le Ciudad de Ushuaia, s'était échoué dans la baie de Guillermina, au nord-ouest de la péninsule de l'Antarctique, en décembre dernier, avec 89 passagers et 33 membres d'équipage à bord.

En décembre 2007, le navire norvégien Fram, avec 256 passagers et 70 membres d'équipage à bord, avait dérivé deux heures en raison d'une panne de son système de propulsion alors qu'il se trouvait dans la zone nord de la péninsule de l'Antarctique, avant que le sauvetage puisse être mené à bien.

Un mois auparavant, le navire Explorer avait sombré quinze heures après avoir heurté un iceberg à 96 km de la péninsule, et ses 154 occupants avaient pu être secourus. Pendant le naufrage, le navire avait laissé échapper quelque 185.000 litres de carburant, polluant les eaux de ce sanctuaire naturel.

Par Denis, 19 Février 09, 16:38

Section Environnement | Voyage | 0 commentaire

Désolé l'article est en anglais, mais je le trouve pertinant pour ceux qui s'intéressent à l'Antarctique, à la rigueur et à la fragilité de son environnement. 

From Telegraph.co.uk

Ocean Nova stranding highlights Antarctic cruise safety concerns

The stranding of the Ocean Nova has renewed the debate about cruise ship safety in the Antarctic and the growing number of tourists going to the region.  

Publication suivante ⊲


L'adresse de ce blogue:
http://blogues.kayakdemer.net
M'abonner à ce blog via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?