Me connecter à mon blogue
Me connecter
Utilisateur:
Mot de passe:
Me maintenir connecté
Mot de passe oublié | Enregistrer un nom

Blogueurs du Nouveau Monde
Une incursion dans la passion du kayak de mer...

10 DERNIERS BILLETS

5 DERNIERS COMMENTAIRES

CATÉGORIES

ARCHIVES

2008
2009
Janvier (27)
Février (20)
Mars (13)
Avril (8)
Mai (4)
Juin (4)
Juillet (6)
Août (11)
Septembre (5)
Octobre (2)
Novembre (9)
Décembre (4)
2010
Janvier (1)
Février (3)
Mars (5)
Avril (6)
Mai (6)
Juin (1)
Juillet (6)
Août (6)
Septembre (2)
Octobre (2)
Novembre (3)
Décembre (2)
2011
2012
2013
2015

BLOGUEURS

Stéphane (124)
Denis (80)
SPARTACVS (1)
syl (1)
Lupin (9)
EricM (1)
decouvreurs (1)

STATISTIQUES

Blogue: 334225 visites

Par Stéphane, 1 Septembre 09, 21:17

Section Expéditions | Aventure, Destinations, Environnement, Météo, Milieu, Randos, tempêtes, Tendinite, Voyage | 1 commentaire

Et bien de retour de notre rando Galix - Sheldrake. C'en fut une vraiment très agréable, en compagne de François Cantin, définitivement un partenaire hors pair ! Nous avons pagayé du dimanche au vendredi. Les 3 premiers jours ont été sans histoires, sinon que la mer essentiellement calme, outre un vent de dos le lundi, nous a permis d'observer les fonds marins à travers l'eau claire, les côtes, les petites îles et rochers, et ce, en toute quiétude. Magnifique ! Petits rorquals, plein de méduses, quelques phoques, plein d'oiseaux qui nous offraient des spectacles lors de leurs plongeons pour capturer quelques petits lançons que nous pouvions apercevoir sous nos kayaks et peut-être même un requin !
Par contre, ce qu'il y a de plus prévisible lors d'une rando c'est qu'il y aura des éléments non-prévues à lesquels nous devons nous adapter. Pour nous, ce fut d'abord de forts, très forts vents vers midi mercredi, qui se sont levés en quelques minutes et qui nous ont obligé à sortir au point de sortie le plus près. Nous les attendions puisqu'ils avaient été annoncé, tout en espérant un peu qu'il ne se montre jamais le bout de la rafale. Mais non, ils sont venu.  Déjà le vent commençait à nous promener à son gré sur l'eau et les vagues cassantes montaient rapidement, alors que quelques minutes plus tôt, le vent nous faisait à peine bouger les cheveux. Une fois sur la terre ferme et après s'être assurer de fermer tous les ouvertures de notre kayak afin d'éviter qu'il ne se remplisse du sable transporté par le vent, nous nous sommes occupé à observer la mer déchaînée qui frappait contre les rochers qui nous entouraient et les falaises voisines. Impressionnant spectacle ! Il n'était aucunement possible d'envisager retourner à l'eau ce jour là (mercredi). Nous avions aussi pu constater que notre oasis était également visité régulièrement par un ours qui y avait laissé ses traces récentes dans le sable, une piste dans les longues herbes et un dépôt qui nous permettait de constater de quoi il se nourrissait. Plus tard ce soir là, je me suis rendu compte qu'une vilaine tendinite s'était développé à mon poignet droit, à en avoir des difficultés à faire quelque mouvement que ce soit de cette main. Notre avancement en kayak était donc fortement compromis mais pas notre voyage ! Nous avons alors fait ce que l'on prend rarement le temps de faire lors de voyages de kayaks: explorer par le haut ces falaises que l'on longe si longuement en se disant que la vue serait sûrement splendide à leurs sommets. Et c'était le cas ! Wow ! Vraiment trop beau ! Donc de belles marches mercredi et jeudi à explorer les alentours de notre péninsule pour se remplir les yeux de belles images en attendant que les vents se calment. Vendredi, sur une mer plus calme, nous avons fait un dernier 10km pour rejoindre Sheldrake, le point de sortie près de la route 138 le plus près, afin de faire un minimum de distance avec cette tendinite, question d'éviter de l'aggraver et de pouvoir faire plein d'autres randos sans problème. 
Bref, superbe rando et hâte de continuer l'an prochain !!!

Par Stéphane, 9 Septembre 09, 22:40

Section Équipement | Camping, Trucs | 4 commentaires

Est-ce que vous aussi vous détestez avoir à jeter vos bombonnes de propane de camping verte ? Au mieux, si c'est possible dans votre coin, vous allez les porter à l'éco-centre pour le recyclage du métal. Sinon, je suppose que la GRANDE majorité des utilisateurs les jettent aux poubelles directement, à défaut d'autres options. Quel gâchis me semble ! La meilleure solution est de ne pas les utiliser du tout. Bon, plutôt évidente celle là. Il est par ailleurs possible de remplacer l'utilisation de cylindres jetables par une petite bouteille remplissable de 5 lbs par exemple, particulièrement pour les bruleurs de cuissons qui consomment une grande quantité de propane.
Mais pour certaines applications, comme des lampes, cette solution n'est pas possible. Peut-être alors opter pour une lampe au naphte ?!? Sinon, si vous avez déjà votre lampe ou autre application au propane et que la seule solution est l'utilisation d'une telle bouteille, il existe une autre option. Celle de remplir vous même votre cylindre à partir de votre bombonne de 25 lbs de propane de votre BBQ en utilisant un adaptateur disponible ici à 18$US + shipping. Celui-ci semble d'assez bonne qualité et [devrait donc être tout à fait sécuritaire](voir note ci-dessous)...  Resterait peut-être à vérifier s'il y a une réglementation qui interdit ce genre de pratique.
Bref, si vous avez de bonnes solutions, faites nous les savoir !
NOTE IMPORTANTE :
Bien que cette dernière solution, soit remplir sois même les petites bonbonnes à l'aide d'un adaptateur, puisse sembler attrayante, cette technique peut comporter des risques important comme par exemple une surpressurisation de la bonbonne ou une détérioration de l'état de celle-ci, par la rouille par exemple, qui pourrait conduire à son explosion lors du remplissage... Ouais, bon, alors on oubli cette solution je pense...

Par Stéphane, 12 Septembre 09, 22:50

Section Bricolage | Bricolage, Fibre de verre, Gelcoat, Réparation, Vidéo | 1 commentaire

Un des avantages certain d'un kayak en plastique est qu'il est pratiquement indestructible. Avantage qui rend certains propriétaires de kayak en plastique réticents à passer au fibre. J'ai eu cette réticence avant mon passage au fibre jusqu'à ce que l'on me convainque de la nature tout de même résistante du kayak de fibre. J'appréciais plus que tout de considérer mon CD Storm comme un tank, qui me permettait des seal lunch de la plage, des quais, de rochers, ce qui enlevait beaucoup de soucis lors de l'exploration de zone rocheuses qui se découvraient au rythme des mouvements de la mer.
Depuis le passage au fibre, outre le gain énorme dans la performance du kayak, j'ai appris que, effectivement, le kayak de fibre peut tout de même tolérer beaucoup de sévices sans trop de problème, ce qui est un plus pour quelqu'un comme moi qui n'aime pas trop se soucier de conserver le polish du fond de mon kayak. Mais également lors d'expé alors qu'on doit parfois faire subir quelques rudesse à notre kayak.
Outre la résistence du fibre, une de ses grandes qualités est qu'il peut être réparé facilement, avec peu de matériaux et sans connaissance particulières. La vidéo illustre une telle réparation d'une petite fissure qui s'était formée dans la coque. Le trou original faisait à peu près un mm. Après avoir enlevé le gelcoat et le fibre craquelé, le trou à réparer faisait environ 5mm. La vidéo ne veut pas illustrer la méthode idéale de réparation mais plus pour vous donner le goût de vous y mettre en voyant la simplicité de la chose, et en vous disant que vous pourez sans doute faire mieux !


Par Stéphane, 27 Septembre 09, 23:45

Section Destination | Destinations, Milieu, Règlementation | 0 commentaire

L'émission La facture à Radio-Canada traitera cette semaine de l'interdiction d'accès à plusieurs lac du Québec aux non-résidents. Avez-vous déjà eu ce problème ? Il semble que cette pratique de ne permettre qu'aux riverains l'accès à un lac est de plus en plus répandu alors qu'une politique de l'eau élaboré en 2002 semblait garantir l'accès à tous les québecois aux lacs du Québec.
À écouter à la télé de Radio-Canada mardi 19h30 et en rediffusion le samedi 11h30.
On s'en reparle...
Sur le site de Radio-Canada:
De plus en plus de municipalités interdisent l'accès aux lacs situés sur leur territoire à des non-résidents. Pourtant, le Québec s'est doté en 2002 d'une politique affirmant le droit de tous les citoyens de profiter des plans d'eau de la province.

Par Stéphane, 28 Septembre 09, 00:26

Section Équipement | Nouveautés | 1 commentaire

Kayak Saint-Laurent à mis au monde un nouveau kayak: le Tutjak. Un premier kayak munie d'une dérive et de couvercles de caissons en caoutchouc chez kayak Saint-laurent. Très intéressant. Hâte d'essayer cette nouvelle création sur l'eau !

Quelques mensurations:
Longueur: 17'7''
Largeur: 21.5''
Hauteur du pont arrière: 8.5''
Hauteur du pont avant: 12''



L'adresse de ce blogue:
http://blogues.kayakdemer.net
M'abonner à ce blog via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?